Equipe Dentaire Lucerne - Clinique Dr. Schulte

Comment nous soignons les enfants

Notre but principal est de pouvoir soigner nos jeunes patients sans qu'ils aient peur et sans aucune douleur.  Nous établissons ainsi un rapport de confiance et nous pouvons éviter une traumatisation due à des  impressions et des évènements négatifs.
Cela demande beaucoup d'expérience, de patience et de sensibilité.

Dans un même temps, nous essayons de préparer les enfants positivement au traitement grâce à une ambiance adaptée aux besoins des enfants. Les petits peuvent jouer en toute tranquillité dans la salle d'attente réservée aux enfants uniquement.
Pendant le traitement, nous essayons de distraire les enfants de ce qui se passe en réalité avec, par exemple, des jouets appropriés et des films vidéos amusants.

Kinder-Behandlung

Notre vocabulaire est adapté pour expliquer les choses aux enfants sans leur faire peur :

Nous ne faisons pas de "piqûre" à la dent mais nous lui donnons de "l'eau pour faire dodo", la dent s'endort et n'est pas nettoyée et blanchie par la "foreuse" mais par "le jet dentaire", etc.

Nous prions tous les parents de nous soutenir dans notre travail en ne parlant pas à la maison du dentiste dans des termes qui pourraient faire peur à l'enfant.

Afin de ne pas trahir la confiance des enfants, il faut s'assurer que le traitement dentaire soit réalisé en douceur et sans douleur. Avant d'effectuer l'anesthésie locale, le pédodontiste étale, par exemple, un gel anesthésiant au goût agréable sur la muqueuse pour rendre indolore l'insertion de la piqûre.

Notre pédodontiste est expérimentée et est en mesure d'estimer, dès la première séance, du moins dans la plupart des cas, si l'enfant peut être soumis à un traitement "normal" ou s'il y a des restrictions.

Pour les enfants anxieux, nous vous proposons des méthodes spéciales de traitement :

  • traitement sous gaz hilarant et sous tranquillisants

  • traitement sous anesthésie générale.

Lorsque nous employons ces méthodes, il s'agit d'une part de permettre de réaliser le traitement sans aucun stress surtout chez les enfants particulièrement anxieux. D'autre part, le pédodontiste est en mesure de travailler beaucoup plus consciencieusement chez un enfant tranquillisé, que lorsque le jeune patient ne tient pas en place, ferme la bouche ou déglutit continuellement.

↑ Retour au sommaire

Le gaz hilarant – l'air magique des petits

Gaz hilarant

Le gaz hilarant (protoxyde d’azote)  a été „découvert“ il y a plus de 150 ans par un dentiste américain et est, depuis, utilisé à grande échelle comme sédation  (tranquillisant). Le protoxyde d’azote est considéré aujourd'hui comme le tranquillisant le plus sûr en dentisterie ; de graves incidents ou des complications peuvent être pratiquement exclus, s'il est utilisé correctement.

Un petit masque est apposé sur le visage de l'enfant et celui-ci respire un mélange de gaz hilarant et d'oxygène qui peut être régulé par le pédodontiste. Le mélange fait effet très rapidement, dès les premières inspirations :

  • l'enfant commence à se sentir à l’aise.
  • tout ce qui se passe autour de l'enfant semble être très loin.
  • les petites douleurs, comme par exemple au moment de la piqûre d'anesthésie, ne sont plus perçues consciemment.
  • les réflexes de défense et de déglutition sont nettement diminués.

L'enfant reste éveillé en permanence, il ne dort donc pas pendant le traitement, mais il le vit de manière positive. En fin de séance, de l'oxygène pur est administré au patient pendant quelques minutes, le gaz hilarant est expiré et ne reste pas dans le corps. Quelques minutes plus tard, l'enfant est de nouveau "tout à fait normal". C'est un avantage considérable comparativement à d'autres tranquillisants qui font effet encore des heures plus tard et qui demandent des précautions particulières.

Le gaz hilarant – ne convient pas à tous les enfants !

Il existe malheureusement certaines restrictions pour l'utilisation du gaz hilarant chez les enfants. Une certaine maturité et une certaine faculté à comprendre sont nécessaires chez l'enfant pour que le traitement puisse être réalisé avec succès. Généralement, le gaz hilarant ne convient pas aux enfants qui :

  • ne sont pas en mesure de respirer consciemment par le nez durant une période prolongée (à partir d'environ 5-6 ans),
  • ne veulent pas comprendre la nécessité du traitement ou qui même le refusent.

Vous trouverez de plus amples informations à propos du gaz hilarant ici.

↑ Retour au sommaire

Traitement sous tranquillisants

Chez les petits enfants anxieux, pour qui un traitement sous gaz hilarant n'est pas encore envisageable, l'administration de tranquillisants peut s'avérer utile. Ces médicaments de sédation (par ex. Dormicum) peuvent être administrés sous forme de sirop, de suppositoire ou de spray nasal. L'effet se fait sentir au bout d'une quinzaine de minutes : l'enfant devient somnolent et ne prend plus part consciemment aux stimulations de son environnement. L'inconvénient est que les tranquillisants peuvent continuer à faire effet plusieurs heures après la fin du traitement et que, pendant cette phase, les enfants doivent rester sous surveillance parentale.

Bon nombre d'enfants refusent cependant le traitement dentaire, même après avoir reçu de fortes doses de sédatifs. Pour ces "mutins", seul le traitement sous anesthésie entre en ligne de compte.

↑ Retour au sommaire

Anesthésie totale – Bonne nuit les petits

Pour les tout petits et les enfants particulièrement anxieux, qui ne sont pas (encore) en mesure de comprendre la nécessité d'un traitement dentaire, il n'y a malheureusement pas d'autres possibilités que l'anesthésie totale pour effectuer l'assainissement.

L’Équipe Dentaire Lucerne travaille en étroite collaboration depuis des années avec les anesthésistes expérimentés de narkose.ch. Ces anesthésistes utilisent des procédés d'anesthésie modernes et très fiables. C'est la raison pour laquelle le patient n'a pratiquement plus de nausées après l'intervention, comme c'était souvent le cas dans le passé, et l'enfant est en "pleine forme" quelques minutes après la fin du traitement. Il est aussi possible d'assainir toute la denture lactéale sous anesthésie en une seule séance, ce qui peut être un avantage, par exemple, pour les personnes qui viennent de loin

↑ Retour au sommaire